Call of Duty Black OPS III est-il le meilleur de la licence ?

Avant toute chose, il faut savoir que cet avis est entièrement personnel, et donc, certains des lecteurs qui liront cet article ne seront pas de mon avis. C’est pour cela que je traiterai celui-ci de manière totalement impartial et avec beaucoup de recul sur la nostalgie des premiers opus de la licence. Bref, parlons de Black Ops III.

Call of Duty est une licence de FPS (First Person Shooter) distribué par Activision depuis 2003.  À l’heure où j’écris cet article, il y a 3 studios de développement qui se succèdent la licence annuellement : Infinity Ward, Treyarch et Sledgehammer Games. Call of Duty fait parti des plus grandes séries de l’histoire du jeu vidéo et c’est la troisième série la plus vendue de l’histoire derrière Mario et Pokémon.

Aujourd’hui, nous allons parler de Black OPS III, opus développé par Treyarch, sortie en 2015 sur PS4, Xbox One et PC. Je ne parlerais pas des versions PS3 et Xbox 360, qui pour ma part, n’auraient jamais dû voir le jour.

Aujourd’hui, quand on parle de Call of Duty, on en devient tous nostalgique. Combien d’heures passées sur la campagne des Modern Warfare, combien d’heures de multijoueurs passées sur Black OPS II, et combien d’heures de zombies passées sur World at War. Mais, commençons par le commencement.

I – LA CAMPAGNE :

Black Ops III

Quand je dis campagne sur Call of Duty, je pense directement aux chefs d’œuvres qu’étaient celles des Modern Warfare d’Infinity Ward pendant la Guerre Froide. Ou encore a une mission devenue mythique sur Modern Warfare 2, où l’on devait simplement faire un massacre de civils dans un aéroport pour faire porter le chapeau aux Américains. D’ailleurs, cette mission a été censurées dans certains pays et elle est aujourd’hui encore très controversée.
Étant un chasseur de trophées sur PS4, pour obtenir le platine, il m’a fallu faire et refaire un nombre incalculable de fois la campagne de cet opus (Black OPS III). Et autant vous dire tout de suite, c’est vraiment le point faible de ce jeu. Je n’ai toujours rien compris à l’histoire de celle-ci. On passe d’une histoire à une autre; c’est de plus en plus farfelu et on enchaîne bêtement les missions pour pouvoir finir la campagne.

Mais malgré çà, il y a des points positifs. Le premier est d’intégrer de la coopération dans la campagne. Vous pouvez y jouer jusqu’à 4 joueurs en ligne et cela devient nettement plus amusant. De plus, vous pouvez personnaliser comme bon vous semble chaque arme du jeu, mais ce sont les seuls points positifs que j’ai pu trouver.

II – LE MULTIJOUEUR :

Black Ops III

Un des points forts des opus Black OPS, c’est le multijoueur. Toujours fluide, bien huilé, prenant, et d’un coup, vous ne vous arrêtez plus de jouer jusqu’à obtenir le prestige maximum et le camouflage or pour chaque arme. Celui-ci ne déroge pas à la règle, il est vraiment très bon.

Malgré quelques armes qui restent à l’heure d’aujourd’hui encore cheater (M8A7, Vesper, VMP… etc.), les armes en général sont assez équilibrées. Les cartes sont prenantes, pas trop grandes comme sur Ghost, une barre de vie ENFIN normale, et le gameplay est dynamique et agressif.

Quoique les joueurs se plaignent de vouloir retrouver un gameplay au sol comme sur les anciens opus, ce Black OPS III a su renouer les liens des joueurs avec le gameplay aérien. D’ailleurs, les entreprises de manettes custom comme Burn Controllers, Scuff Gaming et j’en passe, ont vu leurs chiffres d’affaires augmenter avec l’arrivée des palettes qui servent à gagner du temps lors de duels. L’E-Sport aussi a pu retrouver des couleurs avec ses compétitions sur cet opus. On ne va pas se mentir, des compétitions sur Ghost ou Advance Warfare, ça ne faisait pas rêver.

III – LE MODE ZOMBIE & LES DLCs :

Black Ops III

La force de Treyarch ! Et c’est le point fort de cet opus ! Ils nous font rêver. À part Shadow of Evil qui n’est pas vraiment convaincante, les maps des DLC sont en revanche exceptionnelles. Der Eisendrache, Zetsubou no Shima, Gorod Krovi, et Revelations fûrent les 4 maps obtenues lors des contenues additionnels et autant dire que ce sont des chefs d’œuvres en tout point. Tout est magnifique, avec des cinématiques superbes et des secrets compliqués à réaliser, tout ce qu’on aime dans un mode zombie.

L’ajout des Gobblegums est un plus à ne pas oublier. Autant dire de suite que si vous vous lancez dans un secret, et que vous avez un Gobblegum Automédication qui réanime le joueur jusqu’à 3 fois en gardant ses atouts juste en tuant un zombie en baroud d’honneur avec le pistolet laser, c’est la classe ! (Et cette phrase est bien compliquée d’ailleurs) Ou encore par exemple le Shopping Gratuit qui vous permet pendant 1 minute de pouvoir acheter tout ce que vous voulez sur la map gratuitement. Utilisé au bon moment, cela pourrait vous permettre d’obtenir tous les atouts sans dépenser le moindre point. Quel que soit le Gobblegum que vous utiliserez, celui-ci changera le court du jeu et votre façon de jouer.

Dernièrement, Treyarch a annoncé et ceux, malgré la sortie de Infinity Warfare, un 5ème DLC sur ce Black OPS III. C’est une 1ère dans l’histoire de la licence qu’un 5ème contenu additionnel voit le jour sur un même jeu. Celui-ci comprendra 8 maps remasterisées des anciens opus de Treyarch. Trois maps de World at War, quatre de Black OPS, et la dernière de Black OPS 2, avec en prime, le fait de pouvoir joué avec les Gobblegum. Ce DLC sortira officiellement le 16 Mai 2017. Un article sera d’ailleurs écrit pour savoir s’il vaut vraiment le coup ou pas.

CONCLUSION :

Avec un recul conséquent sur la nostalgie des premiers opus, et l’arrivée fin d’année de Call of Duty – WWII; Black OPS III est-il le meilleur opus de la licence ? Pour ma part, oui. Car c’est le plus complet de la licence. Certains diront que si on prendrait un Modern Warfare avec la technologie d’aujourd’hui, il serait meilleur. La réponse est non et nous avons eu la preuve avec le Remastered de celui-ci sur PS4 cette année et qui est de bien moins bonne qualité que son prédécesseur sur PS3.

Tout dépendra de votre opinion. 

N’hésitez pas à donner votre avis en commentaire. Quel est votre opus préféré ? Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et Facebook pour être informé des actualités dès leur publication.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.